Traitement d’un différend relatif à un dépôt de garantie

Les différends concernant le dépôt de garantie entre le propriétaire et le locataire sont très fréquents. Voici quatre étapes à suivre pour le gérer avec succès.

Traitement d’un différend relatif à un dépôt de garantie

Gagner le procès contre votre locataire

Les conflits de dépôts de garantie sont l’un des problèmes les plus courants entre propriétaires et locataires. Cela peut devenir un débat hostile parce que chaque partie croit qu’elle mérite l’argent. Il y a certaines choses que vous pouvez faire, cependant, pour aider à régler un différend avec succès. Apprenez quatre étapes pour aider à résoudre le problème rapidement et pacifiquement.

1. Montrez que vous avez une raison légale de conserver le dépôt de garantie

La première mesure qu’un locateur peut prendre pour tenter de régler un différend relatif au dépôt de garantie rapidement et pacifiquement, c’est de fournir au locataire la raison juridique pour laquelle le locateur a prélevé des déductions sur le dépôt de garantie du locataire. La première défense d’un locataire est souvent de remettre en question votre droit légal de conserver son dépôt de garantie.

Chaque état a des règles différentes, vous devez donc examiner la loi de votre état de propriétaire-locataire pour déterminer les raisons légales que vous pouvez prendre des déductions sur le dépôt de garantie. Deux raisons courantes pour lesquelles vous pourriez être en mesure de conserver le dépôt de garantie d’un locataire sont les dommages causés à l’appartement qui excèdent l’usure normale et le non-paiement du loyer. Si votre locataire a respecté toutes les conditions de son bail, payé son loyer à temps et laissé l’appartement propre sans dommage, vous aurez peut-être plus de difficulté à justifier les déductions que vous avez faites.

Si vous avez déterminé que la raison pour laquelle vous retenez une partie ou la totalité du dépôt de garantie du locataire est un motif légal dans votre région, vous devez informer le locataire que vous êtes légalement autorisé à conserver son dépôt en vertu de la loi de votre État pour la raison que vous avez indiquée. Un locataire cèdera souvent une fois qu’il se rendra compte qu’il est légitime pour vous de conserver une partie de son dépôt de garantie.

2. Montrez que vous avez respecté les lois de votre État, de votre comté et de votre ville.

Non seulement vous devez avoir une raison légitime de retenir le dépôt de garantie d’un locataire, mais vous devez également vous assurer que vous avez suivi toutes les procédures de dépôt de garantie correctement. Si un locataire n’est pas satisfait de votre droit légal de conserver son dépôt de garantie, l’étape suivante consiste à rechercher une erreur de votre part. Ils remettront en question toutes les lois sur le dépôt de garantie, de la façon dont vous avez entreposé le dépôt jusqu’à la question de savoir si vous étiez tenu de leur remettre un reçu écrit une fois que vous avez perçu leur dépôt.

Même si vous aviez une raison légitime de conserver un dépôt de garantie, si vous n’avez pas suivi à la lettre les ordonnances locales, vous pourriez être contraint de rembourser le dépôt au locataire. Par exemple, dans certains États, si vous n’avez pas avisé votre locataire par écrit de la banque et du taux d’intérêt auquel son dépôt de garantie était entreposé, vous pourriez être forcé de lui remettre le montant total du dépôt de garantie, même si vous auriez autrement eu le droit de conserver cet argent.

Si vous avez suivi correctement toutes les lois de votre état, informez-en votre locataire. Le locataire peut renoncer à tenter de récupérer le dépôt de garantie.

3. Fournir des preuves à l’appui de votre réclamation

Toute preuve à l’appui de la raison pour laquelle vous avez effectué des déductions sur le dépôt de garantie du locataire aidera à renforcer votre dossier. Si vous prétendez que le locataire a endommagé votre appartement, avez-vous des photos à l’appui de votre réclamation ? Avez-vous des photos de l’appartement avant que le locataire n’emménage et après son départ ? Avez-vous une estimation du coût d’une réparation ou d’une pièce de rechange ?

Si le locataire vous doit un loyer impayé, lui avez-vous envoyé une lettre certifiée demandant cet argent, un avis de payer le loyer ou de démissionner, ou une preuve d’une procédure d’expulsion déposée ? Si le locataire a violé son bail d’une autre façon, par exemple en harcelant les voisins ou en faisant du bruit excessif, avez-vous également des preuves à cet égard ?

Si vous avez suffisamment de preuves à l’appui de votre demande, vous pouvez fournir cette preuve à votre locataire. Encore une fois, le locataire peut abandonner, ou il peut faire un dernier effort pour récupérer l’argent et essayer de vous poursuivre en cour des petites créances.

4. Êtes-vous prêt à aller en cour ?

Même si vous avez une raison légale de retenir le dépôt de garantie d’un locataire, que vous avez suivi à la lettre toutes les lois de l’État et les lois locales et que vous avez des preuves à l’appui de votre demande, votre locataire peut quand même essayer de vous poursuivre en cour des petites créances pour récupérer cet argent. C’est à vous de décider si vous voulez régler les tracas de la cour des petites créances ou si vous préférez simplement vous entendre avec le locataire pour une somme d’argent.

Déterminer si le tribunal des petites créances en vaut la peine dépendra souvent du montant dû par le locataire. Si le locataire se bat contre vous pour plus de 100 $, gaspiller une journée entière au tribunal peut ne pas valoir votre temps et votre argent. Il vaut peut-être la peine de donner 100 $ au locataire pour qu’il se débarrasse de vos cheveux. Si vous avez tout fait correctement et que vous savez que vous méritez de conserver ce dépôt, vous serez peut-être prêt à vous battre contre le locataire au tribunal pour aussi peu que 10 $. Vous devrez peser le coût par rapport à l’avantage d’aller en cour pour votre situation particulière.

Gefällt dir dieser Beitrag? Bitte teilen Sie es Ihren Freunden mit:
Laisser un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: